Aller Simple

Toulouse, Alto Garona, Francia
Financié le 09 / 10 / 2021
Cofinancé!
Accumulé
€ 8.380
Minimal
€ 6.390
Optimal
€ 10.150
112 Cofinanceurs
Pour € 10
Un bisou et nom au générique

Vous aurez droit à un bisou (présentiel ou distanciel) de toute l’équipe! Vous trouverez également votre joli nom au générique qui sera vu et apprécié par les millions de spectateurs.trices (et téléspectateurs.trices) qui vont se délecter d'Aller Simple à travers les plateformes online et les plus grands festivals!

> 13 Cofinanceurs
Pour € 25
Lien du film

En plus de votre joli nom au générique, vous allez avoir le lien du film pour le regarder en boucle (ou passer directement au générique de fin pour montrer votre participation et vous vanter auprès de vos proches!).

> 32 Cofinanceurs
Pour € 50
Scénario en PDF

En plus de tout ceci et cela, vous allez recevoir notre reconnaissance éternelle, ainsi qu’un PDF du scénario d’Aller Simple, signé par les deux scénaristes, ou bien sans signature si vous voulez déposer les droits d’auteur (pour ceux et celles qui ne parlent pas le français ça sera l’occasion de s’y pencher!)

> 19 Cofinanceurs
Pour € 100
Invitation à l'avant-première

En plus de tout ceci et cela, vous serez invités à l'avant-première (à Toulouse ou à Barcelone) pour regarder le film en grand écran et rencontrer notre magnifique équipe et manger des cacahuètes en parlant cinéma.

> 20 Cofinanceurs
Pour € 200
Affiche du film

En plus de tout ceci et cela, un jour pas très lointain vous allez trouver la magnifique affiche d'Aller Simple dans votre boîte aux lettres! (fait par le grand dessinateur Tristan Houllemare et signé par l'équipe).

> 02 Cofinanceurs
Pour € 300
Mystérieuse clé USB

En plus de tout ceci et cela, le facteur vous surprendra également avec une mystérieuse clé USB, contenant le film ainsi que le making off, des photos souvenirs et des GigaBits de bisous!

> 02 Cofinanceurs
Pour € 400
DVD Aller Simple

En plus de tout ceci et cela, vous allez recevoir le DVD d'Aller Simple, regravé sur un film de Nicolas Cage (à savoir, un objet unique qui prendra de la valeur au fil des années et qui va payer l'hypothèque de vos enfants!)

> 00 Cofinanceurs
Pour € 500
Producteurs associés

En plus de tout ceci et cela, votre nom sera mis au générique au titre de Producteur associé (ne vous étonnez pas si quelques semaines plus tard vous recevez un appel du manager de Stanley Kubrick).

> 02 Cofinanceurs

À propos du projet

Une valise enterrée, un voyage interminable, un court-métrage de fiction. Vous nous aidez à le produire?
Infrastructure Minimal Optimal
Hébergement à Toulouse
Pour le confort de notre acteur principal âgé de 72 ans qui va fournir beaucoup d’efforts tout au long de notre aventure, nous aimerions lui réserver une chambre pour toute la durée du tournage à Toulouse. Cet appartement nous servira également de lieu de stockage de matériel, et de cuisine pour la régie.
€ 500
Cantine
C’est un choix que nous faisons que de nourrir l'équipe avec des repas variés, bio et équilibrés tout au long du tournage, ainsi que de maintenir une “table régie” chaque jour pour que tout le monde puisse à tout moment reprendre de l'énergie, s’hydrater et se rafraîchir. Ce calcul correspond à 10 jours de tournage avec en moyenne trois repas pour 20 personnes chaque jour (prix moyen du repas = 4 euros)
€ 2.400
Location de véhicules et assurances
Nous avons besoin de louer un camion et une voiture pour déplacer le matériel et les membres de l'équipe en Ariège et aux alentours (5 jours).
€ 450
Déplacements
Ceci est donc le total de toutes les dépenses concernant les multiples transports, à savoir: essence, péages, parkings et défraiements divers de l'équipe technique et certain.es comédien.nes. L'acteur principal Jean-Pierre Clami habite à Paris et se déplacera à Toulouse pour l’occasion, il doit également faire un aller-retour impératif entre nos deux sessions de tournage. Celina Filgueiras et Teja Miholic (les deux cheffes opératrices) se déplacent de leurs pays respectifs (Brésil et Slovénie) donc nous avons décidé de contribuer à une partie de leurs trajets.
€ 750
Avant-première Toulouse et Barcelone
Nous aimerions plus que tout organiser des projections en avant-première à la fois dans la ville dans laquelle nous tournons la plus grande partie du film, et également dans la ville où a grandi Jan. C’est important pour nous de remercier de cette manière toutes les personnes qui ont participé d’une quelconque manière au projet, et de pouvoir échanger sur le film après visionnage.
€ 250
Crowdfunding, comissions
Commissions de Goteo, des transactions bancaires et Paypal, environ 8% du total collecté sur le premier tour de l'appel à dons.
€ 505
Location de lieux de tournage
Pour les besoins de certaines scènes spécifiques nous aurons besoin de décors particuliers qu’il est difficile d’obtenir gratuitement. Nous devons donc louer une caravane pour deux jours et l’accueil d’un hôtel pour une demie journée.
€ 250
Post-production
Le mixage son, l’étalonnage et les effets spéciaux sont les étapes de finalisation du film qui vont venir renforcer nos intentions d’image et de son. C’est la dernière écriture du film qui nécessite alors un travail technique professionnel. C’est pour cela que nous réservons une grande partie de notre budget à cette étape de création pour nous permettre de la réaliser dans les meilleures conditions possibles.
€ 2.000
Diffusion
Cette somme va nous permettre de faire voyager Aller Simple entre les régions et les pays sans devoir être contraint par certaines inscriptions aux tarifs souvent élevés. On néglige souvent cette étape qui est essentielle pour faire vivre le film au-delà des plateformes gratuites en ligne et donc valoriser le travail intense et professionnel de toute l’équipe.
€ 1.000
Crowdfunding, comissions
Commissions de Goteo et sur les transactions bancaires et Paypal, environ 8% du total collecté sur le deuxième tour d'appel à dons.
€ 300
Matériel Minimal Optimal
Décoration, costumes et maquillage
Cette somme servira pour acheter tous les costumes, quelques éléments de décoration et accessoires que nous ne pouvons ni fabriquer ni récupérer, et le matériel de maquillage le plus essentiel au tournage.
€ 350
Papeterie + Consommables
Nous devons imprimer des scénarios et des feuilles de service pour toute l'équipe, et acheter des consommables (gaffers, permacel...) essentiels au bon déroulement du tournage.
€ 150
Location de matériel
La majorité de notre matériel est emprunté au magasin de notre école (ENSAV), mais nous avons tout de même besoin de matériel précis que l’école n’a pas, à savoir un enregistreur son de grande qualité, un slider pour effectuer des petits travellings de manière stable, ainsi qu’un easyrig qui permettra à la cheffe opératrice de filmer en caméra épaule sans être fatiguée.
€ 635
Crowdfunding, récompenses
Afin de pouvoir respecter nos promesses auprès de ceux et celles qui nous auront aidé à produire le film, cette somme nous aidera à imprimer des affiches, générer des DVD, envoyer tout ceci par la poste, et bien entendu pouvoir organiser nos fameux buffets d’avant-premières.
€ 150
Stockage
Il est essentiel de pouvoir sécuriser nos rushes et donc faire les backups sur au moins deux disques durs, puis un troisième depuis lequel nous ferons le montage.
€ 260
Crowdfunding, récompenses
Afin de pouvoir respecter nos promesses auprès de ceux et celles qui nous auront aidé à produire le film, cette somme nous aidera à imprimer des affiches, générer des DVD, envoyer tout ceci par la poste, et bien entendu pouvoir organiser nos fameux buffets d’avant-premières.
€ 200
Total € 6.390 € 10.150
Indispensable
Optionnel

Informations générales

C’est quoi Aller Simple et pourquoi on a besoin de vous

Aller Simple est un court-métrage d’environ 20 minutes écrit et réalisé par Jan Amor avec l’aide de Jeanne Lorne, tous les deux diplômés d’un Master en Réalisation à l’ENSAV de Toulouse. Ce film est à la fois un projet personnel de fin d’études et un travail collectif où tous les participants s'investissent de manière bénévole.

Orson Welles disait que l'ennemi de l'art est l'absence de limites. Cependant, il a également souligné que si pour la peinture il ne suffit que d'un pinceau, pour écrire que d’un stylo, en revanche il faut toute une armée pour faire des films. Nous sommes une petite armée de cinéastes, d'acteurs et d'actrices habituées à travailler ensemble, à se soutenir mutuellement et à résoudre de manière créative nos éventuels manques de ressources.

Aujourd’hui, nous voilà submergés par les contraintes et minés par le manque de soutien. Nous avons lancé cette campagne parce que nous avons besoin de vous, parce que nous pensons que le financement participatif est une manière de produire qui se marie le plus à notre esprit collaboratif.

Vous nous rejoignez dans ce voyage vers l'inconnu ? On se retrouve là-bas!

Synopsis

Robert, un berger d’âge mûr enterre son seul ami, un chien, mort de vieillesse un soir d’orage. En creusant sa tombe, il trouve une valise bien verrouillée portant la marque “Aller Simple”. Sur la poignée, une étiquette porte une adresse écrite manuscrite. Robert s’aventure en ville pour retrouver le propriétaire de la valise mais sa petite course glisse vers un labyrinthe ponctué de rencontres, d’échecs et de plaisirs méconnus, jusqu’à se transformer en un interminable voyage.

Structure

Le film se découpe en trois actes distingués par leur lieu et leur ambiance, soulignés par des partis pris esthétiques propres à chacun. Le décor sera traité comme un personnage, car il est très important de caractériser l’opposition entre tous, celui de la campagne très épuré, de la ville très peuplée, de la périphérie dégradée.

La campagne: Robert se fond dans un décor qui est tout pour lui (montagnes, champs, hameau), il évolue dans une zone de confort qui nous donne à connaître son identité culturelle de part son travail et ses relations sociales assez pauvres.

La ville: La rupture avec sa vie de toujours le fait aller dans un espace où il sera sans cesse sous l'influence de l'extérieur. Ici Robert découvre ce qui lui est inconnu, ainsi j'aimerais recréer le réel à travers ses yeux innocents, réinventant la vie de la rue, des parcs ou autres lieux publics, autant dans leur beauté que dans leurs absurdités.

La périphérie: La fumée de cette ville industrielle, ses couleurs sombres et la folie qui l’anime contraste absolument avec l’environnement initial de Robert. Ici c’est dans un style chaotique que Robert évoluera, comme dans un cauchemar bien réel. La fatigue de son voyage et la mort métaphorique qui s’approche se feront sentir à travers une esthétique de plus en plus onirique et flottante.

Tournage

Avec "Aller Simple", nous avons mis la charrue avant les bœufs car nous avons commencé le tournage avant de lancer cette campagne. Nous avons pu le faire grâce à l'aide de l'ENSAV et à un prêt (désintéressé) que nous devons rembourser.

Du 12 au 15 juillet, nous avons tourné en Ariège, dans les Pyrénées françaises. Du 22 au 31 juillet nous allons tourner à Toulouse.

Caractéristiques principales

Présentation du projet, par Jan Amor

L’envie d’écrire sur cette expérience du voyage vers l’inconnu vient sûrement de mes différents vécus à l’étranger. Depuis petit j’ai connu plusieurs maisons: une à Rabat, une au Caire, une à Barcelone. A chaque fois des nouvelles règles, des nouvelles langues, des nouvelles personnes.

L’histoire de Robert m’est venue à mon arrivée à Toulouse, ville qui m’a accueilli mais dans laquelle il m’est arrivé de me perdre, dans les rues comme dans la bureaucratie. Qu’est-ce qu’il y avait dans ma valise? Peut-être ce film.

La base sur laquelle j’ai construit le scénario relève de l’expression “la vie comme un voyage”. La réelle aventure du berger est le temps qu’il lui reste en s'acheminant vers la mort, plutôt que de la laisser le prendre comme son chien. Le fait qu’il quitte sa solitude bienheureuse d'une maison au milieu des champs est une tentative d’y échapper, et son évolution sera intimement liée à la valise qu'il portera tout le film.

L'apparition de la valise relève donc du réalisme magique, genre littéraire que j’ai exploré dans mes précédents travaux, inspiré par des auteurs comme Pere Calders, Roald Dahl ou Franz Kafka. Je cherche effectivement à être au plus proche de la réalité en prenant comme point de départ un élément “magique” et gardant tout le long le souci de la vraisemblance.

Pourquoi est-ce important

Nous sommes très motivés, ce qui nous manque c'est de vous motiver à vous! Ce projet s'adresse à tous ceux pour qui le cinéma occupe une place importante dans leur vie et qui pensent qu'il vaut la peine de promouvoir des projets indépendants et de donner une chance à de nouveaux créateurs.

Production collective

"Aller simple" est un projet collaboratif qui bénéficie du soutien et de l'aide de l'ENSAV et de quelques fonds propres mais pas de financement public ou privé. Nous avons lancé cette campagne pour vous demander de participer à cette production collective et de nous aider à financer le voyage de Robert dans les meilleures conditions ! Nous allons y mettre tout notre énergie, et ça sera grâce à vous.

De dépense en dépense…

Cela fait environ un an que plusieurs personnes travaillent bénévolement et avec plaisir sur ce projet, et nous continuerons à le faire jusqu'à ce qu'il prenne forme. La participation enthousiaste et la capacité d'adaptation des équipes techniques et artistiques nous permettent de le réaliser de manière rigoureuse et avec peu de moyens, mais nous avons quand même beaucoup de petites dépenses qui une fois additionnées donnent un peu le vertige...

Vous trouverez toutes les dépenses détaillées dans la liste des besoins. Comme vous le remarquerez, elles sont toutes pour le tournage. Notre priorité est de mettre à disposition à l’équipe technique et artistique tout ce dont on a besoin (matériel technique, décoration, costumes, maquillage) et de faire en sorte qu’on puisse travailler, voyager et manger dans les meilleures conditions possibles.

Si lors du premier tour de cette campagne nous atteignons le budget minimum, nous pourrons ensuite lancer un deuxième pour en tirer le meilleur, un plus que nous souhaitons consacrer principalement à la post-production, et à la distribution du court métrage dans les festivals de cinéma.

A propos des récompenses

Les récompenses que nous vous offrons en échange de vos dons ont plus à voir avec le partage et le plaisir du cinéma. Plutôt que de vous proposer des objets qui coûteraient cher et encore plus cher à envoyer, et dont vous n'avez peut-être pas besoin ou envie, nous avons élaboré une gamme de propositions dans une clé cinéphile.

Vous les trouverez détaillés sur le côté droit de cette page. Là, nous vous rappelons, au cas où vous ne le sauriez pas, que les dons bénéficient de déductions fiscales considérables en Espagne et que, par conséquent, une partie de votre contribution vous sera restituée si vous résidez dans ce pays (ceci est seulement applicable aux résidents en Espagne). Jetez un œil au calculateur d'impôts de Goteo

Expérience antérieure et équipe

"Aller simple" est un projet qui cherche à créer des liens et des collaborations entre les étudiant.es, les universités et les différents domaines artistiques qui cohabitent à Toulouse. L'équipe est composée d'étudiant.es et de professionnel.elles de diverses nationalités et disciplines, dont la plupart a été formée dans la ville de Toulouse.

La bande son sera assurée par des élèves du Conservatoire de Musique, et la décoration par des élèves des Beaux-Arts. De nombreux interprètes ont été formés ou sont en cours de formation au Conservatoire de Théâtre et les membres de l'équipe technique à l'ENSAV ou à l'Université Jean Jaurès.


Equipe artistique

Robert - Jean-Pierre Clami

Robert est un personnage universel, émouvant et peu bavard. Nous l’avons modelé à l'image de Jean-Pierre, acteur très présent dans l'œuvre du réalisateur Jean-Pierre Mocky. Cela fait plus d'un an qu'il travaille son personnage, et il viendra de Paris spécialement pour le tournage, ce qui en dit beaucoup sur sa passion pour Robert et le cinéma!

La chienne - Holly

Holly est une chienne adorable et une très bonne comédienne ! Elle est la compagne d'Elodie et Christophe, un couple incroyablement gentils dresseurs de chiens et cinéphiles, que nous remercions infiniment pour leur aide précieuse. Holly a une expérience antérieure : elle a été la protagoniste dans un court métrage d'une de nos collègues de l'ENSAV.

Guirlanda - Véni Lacombe

Nous avons également modelé Guirlanda à l'image de Véni, une actrice magnifique et polyvalente qui a déjà collaboré avec Jan dans trois précédents courts métrages. Véni a une longue carrière dans le monde du théâtre, en tant qu'actrice et metteuse en scène, et a également participé dans des longs métrages professionnels.

Véni Lacombe dans le court-métrage "Les fleurs d'Adeline" (2016), de Jan Amor

L'avocat - Yves Belaubre

Yves Belaubre est cinéaste, écrivain, peintre et professeur de scénario à l'ENSAV. C'est la troisième fois qu'il joue dans un court métrage de Jan. Il porte l’acting dans le sang : ses grands-parents étaient comédiens et sa mère a joué dans plusieurs films de François Truffaut.

Yves Belaubre dans le court-métrage "Le désert" (2018), de Jan Amor

Véni Lacombe et Yves Belaubre dans le court-métrage "Vampire d'encre noire" (2017), de Jan Amor


Equipe technique:

Scénariste et réalisateur - Jan Amor (Rabat, 1996)

"Aller Simple" est le film avec lequel je vais mettre terme à mes études de réalisation à l'ENSAV et avec lequel je veux rendre un hommage à toute la formation, les moyens humains et techniques que l'école m'a apportés pour m'aider à développer mon style en tant que cinéaste. Je suis obsédé par le cinéma et dès mon plus jeune âge j'ai commencé à tourner des courts métrages familiaux. Ceux que j’ai réalisés récemment, dans le cadre de l'école comme en dehors, ont un genre en commun qui me fascine: le réalisme magique. Je suis très heureux aujourd'hui de pouvoir réaliser ce court métrage, le plus ambitieux que j'ai écrit et réalisé à ce jour, avec une équipe de professionnels et d'amis avec qui j'espère continuer à travailler tout au long de ma carrière.

Si vous voulez en savoir plus sur mon travail, jetez un œil à mon site web!

Co-scénariste et assistante réalisatrice - Jeanne Lorne (France, 1997)

Comme Jan, j'ai obtenu l'an dernier un master en réalisation à l'ENSAV. Pendant plus de trois ans, nous avons travaillé ensemble sur des projets variés, de l'écriture à la post-production. Passionnée à la fois de fiction et de documentaire, j'ai moi-même réalisé des courts métrages d'un genre à l'autre et me suis progressivement spécialisée dans le montage. "Aller Simple" est un long voyage et le résultat d'un long processus créatif. Pouvoir le réaliser est très important pour nous deux : c'est l'aboutissement de ces précieuses années d'études et le souffle vers un avenir plein de projets!

Deuxième assistant réalisateur - Tristan Houlemare (France, 1992)

J'ai étudié le cinéma à Lille, passé six mois au Maroc à réaliser un documentaire puis fait le master de réalisation à l'ENSAV, dans la même promotion que Jan et Jeanne. J'ai travaillé avec Jan sur plusieurs projets et nous avons co-réalisé deux courts métrages ensemble. J’ai donc suivi son évolution de très près, je connais très bien son style et sa façon de travailler et je sais qu'Aller Simple est l'aboutissement de tout ce qu'il a fait jusqu'à présent. C'est pourquoi c'est un honneur pour moi de faire partie de ce fabuleux projet et avec cette magnifique équipe. J'ai hâte que ça se réalise !

Décoration - Genjo Selwa (Kurdistan irakien, 1993)

J'ai étudié les Beaux-Arts à l'école Duhok au Kurdistan irakien, où je réalisais régulièrement des décors de théâtre. Je vis à Toulouse depuis 2015 et j'étudie actuellement à l'ISDAT, l’école de Beaux-Arts. Depuis que nous nous sommes rencontrés avec Jan, nous avons partagé une grande amitié et collaboré ensemble sur divers projets: films de fiction et documentaire ainsi que des spectacles. J'ai suivi le développement d'Aller Simple depuis le début et pouvoir collaborer en tant que décorateur avec cette magnifique équipe est un rêve qui devient réalité.

Aller Simple aura deux directrices de la photographie, chacune avec son propre style et une sensibilité différente. Celina Filgueiras filmera la première partie du tournage, à la montagne, et Teja Miholič dans la seconde, en ville et en périphérie. C'est une décision stylistique que nous avons prise pour marquer le contraste entre les deux espaces et ambiances. Les deux se rendent à Toulouse depuis leur pays d'origine pour tourner le court-métrage (elles, avec un aller-retour !).

Cheffe opératrice - Celina Filgueiras (Brésil, 1994)

La photographie est ma passion depuis toute petite. À 17 ans, j'ai commencé à capturer la réalité des rues de São Paulo, ma ville natale, avec ma caméra, et cela m'a conduit au journalisme. Après quatre années d'études, ma passion pour les arts visuels et l'envie d'expérimenter de nouvelles formes cinématographiques m'ont amené à voyager en France pour me former à l'ENSAV, où j'ai obtenu un master en photographie. C'est là que j'ai rencontré Jan. Son regard de réalisateur m'émeut, surtout pour sa vision absurde et critique, mais toujours douce. C'est précisément cette excentricité romantique qui me motive à participer à ce magnifique projet.

Cheffe opératrice - Teja Miholič (Slovénie, 1993)

Je suis cinéaste, photographe et artiste numérique. Mes films ont été projetés dans des festivals en Slovénie, France, Croatie, Serbie et Colombie et j'ai exposé mon travail dans des musées et des galeries. J'ai un diplôme en photographie de la Ljubljana School of Applied Sciences et un master en image de l'ENSAV, où j'ai rencontré Jan et le reste de l'équipe, avec qui j'ai une grande amitié et relation professionnelle. C'est pourquoi je suis très heureux de me rendre à Toulouse pour participer en tant que directrice de la photographie dans ce magnifique projet.

Eclairage - Tom Sarrat (France, 1995)

Je suis étudiant en dernière année de Master à l'ENSAV et passionné par l'éclairage depuis que j'ai touché un projecteur. Je trouve cela crucial dans un film, car c'est le moyen d'atterrir dans les lumières, les couleurs et les effets des intentions artistiques du réalisateur. Je connais Jan depuis quatre ans et j'ai toujours admiré ses films: ce genre de mélange d'éléments burlesques et fantastiques avec un fond de problématiques sociales et philosophiques contemporaines qui traversent notre époque. Je pense qu'il a un bel avenir devant lui et qu'il vaut la peine de le soutenir et d'y investir.


+ Info :

Si vous avez des questions ou des commentaires ou requêtes, vous pouvez nous écrire à allersimplefilm@hotmail.com. Suivez-nous également sur notre page Facebook

Engagement social