Financié le 09 / 07 / 2013
Success story!
Accumulé
€ 52.835
Minimal
€ 12.000
Optimal
€ 16.000
97 Cofinanceurs
Pour € 10
Supporter
Toutes les contributions sont bienvenues et seront récompensées par un grand merci ! Une jolie carte postale et quelques autocollants :)
> 07 Cofinanceurs
Pour € 20
Curieux
Une pièce imprimée aléatoirement choisie par celles des essais qui nous ont permis de développer la FoldaRap. + les récompenses antérieures
> 06 Cofinanceurs
Pour € 40
Explorateur
Un petit objet imprimé :) + les récompenses antérieures
> 00 Cofinanceurs
Pour € 60
Collectionneur
Un T-shirt portant une illustration de la FoldaRap spécialement conçue pour cette édition P2P. + les récompenses antérieures
> 02 Cofinanceurs
Pour € 500
FoldaRap Edition P2P
La récompense la plus intéressante de cette campagne et probablement la façon la plus rapide d'avoir votre kit ! Vous recevrez tout ce dont vous avez besoin pour construire la dernière version de la FoldaRap, sauf les pièces imprimées. Trouvez une personne avec une RepRap près de chez vous pour les ajouter au kit ! (indice : avec probablement plus de 40 000 machines dans la nature, il doit sûrement y en avoir une près de chez vous. Nous pouvons aussi vous les imprimer séparément)
> 14 Cofinanceurs
Pour € 600
FoldaRap kit complet
Tout ce dont vous avez besoin pour construire la dernière version de la FoldaRap !
> 65 Cofinanceurs
Pour € 900
Atelier @NYBICC
Atelier au NYBICC (Nancy, France) On trouve une date qui arrange tout le monde et vous venez monter votre FoldaRap avec nous dans notre Makerspace super convivial, le Nancy Bidouille Construction Club !
> 05 Cofinanceurs
Pour € 1.000
Atelier autour du monde
Nous trouvons une date qui arrange tout le monde et je viens (entre un week-end et une semaine) pour vous aider à construire et à apprendre à utiliser la ou les FoldaRap(s) que vous avez financées !
> 02 Cofinanceurs

À propos du projet

Une expérience de fabrication distribuée pour la prochaine évolution de la FoldaRap
Matériel Minimal Optimal
Hardware
Un tiers du coût vient du Hardware
€ 3.000
Electronique
Les deux tiers du coût viennent de l'électronique (carte mère, moteur pas à pas, etc.)
€ 6.000
Tche Minimal Optimal
Conception
J'ai inclus avec modération le temps que j'ai consacré au projet, mais c'est une petite part.
€ 1.000
Pièces imprimées
Impression des pièces ou achat des pièces à la communauté
€ 2.000
Infrastructure Minimal Optimal
Découpe laser
Une machine de découpe laser pour le Makerspace !
€ 4.000
Total € 12.000 € 16.000
Indispensable
Optionnel

Informations générales

Vous connaissez peut-être déjà la FoldaRap (reprap.org/wiki/FoldaRap), une imprimante 3D open source, facile à monter et, le plus important : pliable pour l'emmener partout avec vous !

Après une première version et 30 prototypes, je cherche à mener une nouvelle ronde pour la version 1.1. Et pour la rendre accessible à davantage de personnes, j'ai besoin que vous fassiez partie du projet.

Imprimante 3D, RepRap, qu'est ce que c'est tout ça ?

L'impression 3D est un procédé additif de fabrication : des couches de plastique sont successivement déposées pour produire des objets d'une façon relativement rapide. Cela permet de produire des pièces qu'il aurait été difficile de produire avec des procédés conventionnels (usinage, injection). De plus, contrairement à l'utilisation de moules, ici, on n'a pas besoin d'outils.
De coup, l'impression 3D est souvent comparée à nos imprimantes traditionnelles : à l'aide d'un fichier numérique et d'un matériel de base, on peut peut faire toute sorte de choses sur demande (le plastique fondu remplace le papier et l'encre), en changeant simplement le fichier à “imprimer”. Nous sommes encore loin du Replicator de Star Trek, mais on s'y achemine...

La technologie de l'impression 3D n'est pas nouvelle, mais un grand changement opéra autour de 2006 : l'équipe du Dr. Adrian Bowyer (Université de Bath, Royaume Uni) fabriqua la première RepRap (Replicating Rapid-prototyper) – une imprimante 3D capable d'imprimer certaines de ses propres pièces.
Cependant, la beauté de cette invention ne réside pas dans l'invention elle-même, mais plutôt dans le fait d'avoir choisi une license open source (Pour en savoir plus reprap.org/wiki/Wealth_Without_Money ). Rapidement, une vibrante communauté émergea autour de ce projet dont la propagation exponentielle favorisa la floraison de nombreuses variations (voir l'arbre généalogique de la famille RepRap reprap.org/wiki/RepRap_Family_Tree).

Une technologie jusqu'alors réservée à l'industrie et aux grandes entreprises est désormais à portée de main de bricoleurs enthousiastes. Alors que l'impression 3D fait son chemin dans les écoles, les garages et les maisons, les gens commencent à faire ou à essayer de nombreuses choses, utiles ou non, parfois vraiment pratiques quand il s'agit de réparer des choses ou de personnaliser des pièces. Des plateformes comme Thingiverse, CubeHero, etc. révèle combien tout un chacun peut être créatif... et vous, qu'imaginez-vous ?

Caractéristiques principales

L'idée de la Foldarap est venue de l'expérience acquise durant la construction de différentes RepRaps et d'autres machines. Et surtout de divers ateliers et présentations qui m'ont poussés à développer une version qui pourrait être vraiment transportable (rangée dans une flightcase, on peut même prendre l'avion avec elle, ou on peut tout simplement la ranger sous son bureau quand on ne l'utilise pas).

Principales caractéristiques :
* Pliable, +/- 4kg
* Faite avec de robustes éléments d'aluminium de 20 x 20 mm, très accessibles
* Facile de monter et de démonter, avec peu d'outils
* Modulaire, ce point est particulièrement important, pas seulement pour agrandir ou modifier la machine, mais aussi, dans une perspective à long terme, et contrairement aux machines qui sont fondées sur des panneaux personnalisés, pour pouvoir réutiliser les éléments pour une nouvelle version ou pour d'autres constructions.
* Toute l'électronique est contenue dans la base de l'imprimante et se connecte par USB
* Elle utilise la même chaîne d'outils open source (firmware/software) que n'importe quelle RepRap (Marlin/Slic3r/Pronterface), qui fonctionne sur windows, mac, linux
* lit chauffant Peltier (réchauffement rapide), ou lit froid
* Extruseur Bowden de contrôle direct de 1,75 mm (rétractation instantanée, hysteresis quasi nulle)
* Elle utilise des pièces partagées avec d'autres imprimantes (reprappro hotend, Melzi boards), ce qui contribue au développement de l'écosystème RepRap
* Volume d'impression : 140 x 140 x 140 mm

Pourquoi est-ce important

Cela m'a pris (seulement) quelques mois pour la développer. Heureusement, j'ai pu la construire en m'appuyant sur les épaules des autres. Pour perpétuer ce cercle virtueux, j'ai suivi les leçons apprises du logiciel open source “publie tôt, publie souvent”; j'ai également ajouté la liste du matériel nécessaire; enfin le projet et sa documentation sont sans cesse améliorés.

À qui s'adresse ce projet ?

J'ai d'abord pensé ce projet pour des utilisateurs expérimentés, qui ont déjà une imprimante 3D et qui sont attentifs aux tendances de la fabrication personnelle, au mouvement Maker, aux Fablabs, etc. et à la potentielle révolution que cela représente.
Néanmoins, j'ai conçu la FoldRap de façon à ce qu'elle soit la plus facile possible à monter : vous avez seulement besoin de quelques outils, vous n'avez pas de mesure à vérifier grâce aux connecteurs, ce qui la rend plus facile à monter que les modèles antérieurs.

"Vous ne le possédez pas, si vous ne pouvez pas l'ouvrir”. En construisant la FoldaRap vous même, vous allez également connaître tous les détails de son fonctionnement, ce qui est particulièrement utile dans le cas où il vous faudrait la réparer ou adapter un élément (une différence appréciable par rapport aux machines fermées plug-n-play).

Pour les 30 premières FoldaRaps, des néophytes comme des utiliseurs expérimentés les ont construites, le temps de montage variant entre 4h et 20h (un ordre de grandeur presque équivalent que pour les meubles Ikea). C'est pourquoi, je pense que la FoldaRap est également destinée aux personnes qui veulent une jolie et petite imprimante 3D, qui fonctionne bien et dont la superficie d'impression n'est pas si petite ;-)

La FoldaRap célébrera bientôt son premier anniversaire d'impression (début du projet : 11/2011 – premier objet imprimé : 24/05/2012) ! Et il y a désormais plusieurs répliques dans la nature !

(reprap.org/wiki/FoldaRap_Hall-of-Builds)

Objectifs de la campagne de crowdfunding

Je prends chaque projet comme une opportunité pour essayer de nouvelles choses. La FoldaRap a été l’occasion d’appliquer les jolies leçons que j’ai apprises de l’open source dans mes méthodes de conception; cela aussi été ma première expérience en matière de crowdfunding, de plus couronnée de succès !
Cette fois-ci je veux mener le projet un peu plus loin et expérimenter avec la fabrication distribuée et des modèles économiques open source.

Fabrication P2P

reprap.org/wiki/FoldaRap_Distributed_Manufacturing

En offrant principalement des kits sans les pièces imprimées, une demande à laquelle la communauté sera en mesure de répondre, parfois localement (pourquoi envoyer des pièces imprimées quand elles peuvent être fabriquées près de chez vous ?), devrait être créée ; mais je demande également aux personnes intéressées par cette expérience de fournir des pièces imprimées pour les kits complets. Dans ce dernier cas, nous pourrons penser à une certification de qualité pour les producteurs et leurs machines.

En distribuant la production au sein de la communauté, il est aussi possible de l’augmenter avec plus d’agilité et de fournir un nombre plus grand de kits (ce qui est bon pour les grandes commandes) tout en partageant le profit.

Modèle économique ouvert

L'étape suivante de cette expérience correspond à un service d’impression 3D distribué et low-cost que je suis en train de mettre en place avec une équipe (3dprintskin.eu), car même si les machines sont plus accessibles qu’avant, il y aura toujours des gens qui souhaiteront seulement avoir leur pièce imprimée, alors que ceux qui sont davantage intéressés par la RepRap pourront les aider tout en obtenant un revenu additionnel.
Pensons à chaque FoldaRap comme une franchise potentielle, répliquant les machines et un modèle économique qui laisse une très bonne part aux contributeurs, mais cela, c’est une autre histoire ;-)

Expérience antérieure et équipe

Bonjour !

Je suis Emmanuel Gilloz, designer-geek-idéaliste : about.me/emmanuelgilloz
Quand j’étais petit, je voulais être bricoleur et changer le monde.
Aujourd’hui je fais partie du mouvement Makers et de cette génération enthousiaste qui est en train de construire un monde meilleur en avançant chaque jour vers un idéal de société plus distribuée et coopérative.
Au lieu d’objets, je conçois des environnements/outils qui permettent aux personnes de créer leur propre solution. Grâce à cette approche originale, j’ai pu rencontrer de nombreuses personnes intéressantes et j’ai pu contribuer à la création de plusieurs FabLabs/Makerspaces en France et en Afrique.

Au sujet de mon implication dans le projet RepRap
(reprap.org/wiki/User:Emmanuel)

J’en ai entendu parler autour de 2009, quelque part sur internet… Un an après, après avoir lu plein de choses sur le sujet et mis de l’argent de côté, j’ai commencé à construire une Mendel (la deuxième génération de RepRap à cette époque), mais c’était largement plus difficile qu’aujourd’hui : cela m’a pris 6 mois pour terminer la machine et pour pouvoir imprimer le premier objet. J’ai eu par la suite l’occasion de construire de nombreuses autres machines, Prusa, Orca, Huxley, etc. (dépensant plusieurs centaines d’euros dans cette passion).
Après une discussion avec un ami, j’ai commencé à faire la carte complète de la généalogie RepRap, par curiosité et pour montrer le pouvoir de la communauté : l’arbre généalogique de la famille RepRap (avec plus de 400 machines, nous allons essayer désormais de le générer automatiquement car pour l’instant il continue d’être fait à la main).
Et comme vous le savez, j’ai ajouté ma propre version avec cette RepRap pliante ;)

J’avais choisi de limiter la première ronde de FoldaRap à 30 (www.ulule.com/foldarap/), pour diminuer les risques et pour assurer la demande moi-même.
Après cette expérience, avec la stratégie de la fabrication P2P et l’équipe de 3DPrintSkin, je suis désormais assez confiant pour aller un peu plus loin et pour poser comme objectif le nombre de 50-100 kits (pour lesquels j’ai aujourd’hui la plupart du matériel comme vous pouvez le voir ici reprap.org/wiki/FoldaRap_Batch2 ). Mais pour que tout cela devienne réalité, j’ai besoin de vous : appuyez-nous, diffusez cette campagne, participez à ce mouvement !

Partagez !

Engagement social