Le livre gravitaire

Financié le 22 / 01 / 2016
Cofinancé!
Accumulé
€ 4.325
Minimal
€ 3.625
Optimal
€ 7.875
102 Cofinanceurs
Pour € 5
Un grand merci à vous!

Mention du soutien dans une page "remerciement" ajouté à l'application

> 06 Cofinanceurs
Pour € 10
Invitation au vernissage

Invitation à une soirée de lancement du livre gravitaire

> 31 Cofinanceurs
Pour € 25
Produit dérivé

Recevoir un "produit dérivé" du livre gravitaire (affiche, carte postale...)

> 17 Cofinanceurs
Pour € 30
DIVERS : BETA-TESTING

Disposer en avant-première du code original du moteur graphique, pour le tester, faire un retour au développeur, proposer des améliorations...

> 11 Cofinanceurs
Pour € 35
Rencontre avec les auteurs

Rencontre avec les auteurs autour d'un verre (sur Nantes et environs)

> 15 Cofinanceurs
Pour € 80
Transfert de savoirs

Cours particulier de dessin ou de code créatif, selon votre convenance.

> 03 Cofinanceurs
Pour € 120
Oeuvre originale

Un dessin original qui a servi au projet (sachant que ces dessins ne seront pas exactement identiques à la version de "diffusion", car ils passent en partie par la retouche numérique - formats A4 en général).

> 08 Cofinanceurs
Pour € 700
Workshop : Nouvelles écritures, nouveaux lecteurs à l'ère du livre numérique.

Explorer les contraintes et libertés d'écriture qui apparaissent lorsque l'on propose une nouvelle interface de lecture : Qu'est-ce qui est hérité du livre « traditionnel », qu'est-ce qui est radicalement nouveau ? Quels schémas narratifs issus d'autres médias sont rendus possibles grâce à ces nouvelles interfaces?

> 00 Cofinanceurs

À propos du projet

Le projet du livre gravitaire propose d'explorer les possibilités narratives offertes par un moteur graphique inédit. Pour triturer le nouveau média que représente le livre électronique.
Tche Minimal Optimal
Développement des outils de navigation
Développement des outils suivants: boussole, niveau à bulle, pilote automatique, autocarte…
€ 625
Dessin des vignettes
Réalisation de toutes les images du livre.
€ 2.000
Mise en page, compositing
Organiser les dessins sur la planche géante, qui défilera dans la fenêtre de l'écran. Un peu de retouche d'image, le cas échéant.
€ 1.000
Développement du moteur graphique annexe
Le prologue du livre gravitaire est lu "classiquement", en feuilletant avec l'index. Donc cela nécessite un second moteur graphique (beaucoup plus simple que le premier, le "gravitaire").
€ 625
Développement compatibilité
Amélioration de la compatibilité avec différentes version android
€ 625
Portage sur plateforme OSX
Portage sur plateforme OSX (apple).
€ 1.000
Ecriture, illustrations
Recherches complémentaires en écriture et dessin
€ 1.000
Lettrages sur ordi
Réalisation des lettrages
€ 1.000
Total € 3.625 € 7.875
Indispensable
Optionnel

Informations générales

L'idée est de proposer une bande dessinée exclusivement numérique, pas seulement une transposition des codes narratifs "papier" sur un écran.

Le principe en est simple : Le lecteur se trouve devant une grande planche de bande dessinée, dont il ne peut visualiser qu'une infime partie à travers la “fenêtre“ de l'écran du téléphone ou de la tablette qu'il tient entre les mains.
En inclinant l'appareil, la force de gravité fait “chuter“ la planche, qui défile dans le cadre de visualisation.
Le lecteur circule donc dans la grande planche. Tout l'enjeu du projet réside dans le jeu entre les péripéties de l'histoire et le mouvement du défilement, entre une dramaturgie et sa transcription en une structure picturale complexe, à explorer.

Au cinéma, du point de vue de l'écriture, le cadrage n'est pas neutre, et on n'exprime pas la même chose avec un travelling ou un plan fixe, un montage “cut“ ou un long plan séquence, etc.
De même, le projet du livre gravitaire parie sur l'expressivité graphique de son dispositif : Que se passe-t-il quand on fait défiler une case longue de 1 mètre devant les yeux du lecteur ? Quand les vignettes sont disposées pour simuler un dialogue en “champ / contrechamp“ ? Que se passe-t-il si au fil de l'exploration la planche se retourne complètement ?

Deux principes de base ont été retenus pour le dispositif livre gravitaire:

1 • Une seule planche
Pas de cut ni de fondu enchaîné entre des plans : on a bel et bien affaire à une grande page (qui pourrait être imprimée sur papier), pas à un film ou à une fresque animée.

2 • Un seul chemin possible
C'est un livre, pas un jeu vidéo. Le lecteur a sa part de responsabilité et de libre arbitre dans la façon dont il parcourt l'œuvre (comme il le fait avec un vrai livre) mais il n'est pas mis à contribution pour choisir entre les différentes voies d'un scénario en arborescence.

Caractéristiques principales

Les images d'une bande dessinée numérisée sont liées à un moteur graphique, qui réagit à l'inclinaison du support de lecture (Tablette ou smartphone). Les coordonnées de chaque vignette sont repérées, ainsi que le trajet à suivre qui parcourt une à une chaque vignette.

  • Dessins > numérisation de dessins sur papier
  • Composition d'ensemble > Format svg généré par inkscape
  • Moteur graphique > codé sur openframeworks

Pourquoi est-ce important

Nos motivations viennent du fait que la bande dessinée et les médias numériques nous intéressent depuis longtemps, mais que nous ne trouvions pas satisfaisantes les propositions d'imbrication de ces deux cultures. Nous avons donc cherché un outil qui, en même temps qu'il permette la lecture, remette en question les schémas narratifs hérités de l'album papier (vignette, strip, planche).
Cette recherche s'est concrétisée d'une certaine façon avec le Livre Gravitaire, et elle continue actuellement sous d'autres formes, notamment dans le cadre du projet Nouvelle Page organisé à la Maison de la recherche et de l'imagination et développé au fablab de Caen.

Une fois l'ergonomie et les outils de navigation mis au point, d'autres pourront se saisir de cet outil de narration :

  • Des développeurs pour améliorer le procédé, ou l'adapter à d'autres usages
  • Des auteurs pour raconter d'autres histoires utilisant ce moteur graphique, chacun à sa manière.

Pour résumer, le Livre gravitaire pourrait donc servir de laboratoire pour

  • repenser la bande dessinée à l'heure des cultures numériques : quelle forme auront les "livres" numériques ? quels mécanismes narratifs subsisteront si le livre papier est abandonné ?
  • explorer de nouveaux champs de narration, grâce à un outil inédit dont nous ignorons encore les possibilités et limites.
  • pourquoi pas, inaugurer une nouvelle piste de procédé graphique, pour d'autres arts visuels que la bande dessinée.

In fine, nous espérons que les grands bénéficiaires du projet, ce seront les lecteurs !

Objectifs de la campagne de crowdfunding

  • Approfondir, encore, les jeux d'écriture et de mise en scène que permet le moteur que nous avons inventé. Nous n'épuiserons probablement pas les possibles, d'autres auteurs et créateurs pourront à leur tour se saisir de la chose lorsque le moteur graphique sera opérationnel et facile à prendre en main.
  • Améliorer notablement le moteur graphique, grâce un budget de développement suffisant.
  • Enfin, parvenir à une version terminée, diffusable, du récit graphique du Livre Gravitaire. Cela nécessite un assez gros travail de dessin, et de composition de la planche globale. La campagne de financement, si elle réussit, nous permettrait de mener à bout l'oeuvre littéraire, ce qui est primordial pour que le lecteur puisse appréhender le moteur graphique d'une façon riche et distrayante.

Pourquoi passer par la plateforme Goteo ?
Parce qu'il nous apparaissait évident de développer ce projet dans la dynamique de la culture libre défendue par Goteo. En effet, le moteur graphique est développé sous la licence GPL: le code pourra donc être repris et amélioré par d'autres. De même, le code existant pourra aussi être utilisé tel quel, par des auteurs qui y confronteraient leur propre univers.
L'ouverture encouragée par les licences libres aide véritablement la diffusion de ce type de projet, somme toute assez inclassable.

Expérience antérieure et équipe

Raphaël Lerays : Architecte et scénographe de formation, la question du transmédia apparaît en filigrane dans la plupart des projets qu'il imagine. Toutes ces propositions ont un trait commun : elles racontent des histoires, en prenant appui sur des matières variées (espace, réalisation vidéo, texte illustré, bande dessinée...).

Alexis Chabanol : Traducteur de son état, il est le co-auteur, avec Raphael Lerays, du projet Strip Trips : un échange épistolaire web, dessins contre textes (2010 à 2012, 216 numéros). Le livre gravitaire est d'un format différent (un récit unique), et une fois de plus le dispositif littéraire est inédit.

Laurent Malys : Laurent Malys développe des logiciels et applications dans des domaines variés. Son travail explore la façon que nous avons d'interagir avec la machine, et interroge les limites et capacités des interfaces homme / machine. Rapidement, il s'est emparé du projet du moteur graphique sur lequel s'appuie le livre gravitaire, et ses connaissances ont influencé certains choix quant à l'ergonomie du prototype, et aux fonctionnalités qui pourraient y être ajoutées.

Engagement social