PLANETE LABORATOIRE N°5 : CAPITALISME ALIEN

Financié le 28 / 12 / 2015
Cofinancé!
Accumulé
€ 5.040
Minimal
€ 4.765
Optimal
€ 7.765
58 Cofinanceurs
Pour € 5
1 EXEMPLAIRE DU JOURNAL

1 exemplaire dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le site internet comme donateur. Accès à la plateforme contributive.

> 12 Cofinanceurs
Pour € 20
20 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

20 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le site internet comme donateur. Accès à la plateforme contributive.

> 21 Cofinanceurs
Pour € 30
40 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

40 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le site internet comme donateur. Accès à la plateforme contributive.

> 05 Cofinanceurs
Pour € 50
75 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

75 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le site internet comme donateur. Accès à la plateforme contributive.

> 05 Cofinanceurs
Pour € 100
150 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

150 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le site internet comme donateur. Accès à la plateforme contributive.

> 03 Cofinanceurs
Pour € 200
350 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

350 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le site internet comme donateur. Accès à la plateforme contributive.

> 02 Cofinanceurs
Pour € 300
550 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

550 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le journal et le site internet comme donateur-partenaire. Accès à la plateforme contributive.

> 03 Cofinanceurs
Pour € 500
1000 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

1000 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le journal et le site internet comme donateur-partenaire. Accès à la plateforme contributive.

> 00 Cofinanceurs
Pour € 1.000
2000 EXEMPLAIRES DU JOURNAL

2000 exemplaires dans la/les langue(s) de votre choix. Mention sur le journal et le site internet comme donateur-partenaire. Accès à la plateforme contributive.

> 01 Cofinanceurs

Invitation aux Rencontres Bandits-Mages 2015, Bourges

16 | 10 | 2015
Invitation aux Rencontres Bandits-Mages 2015, Bourges

L'équipe de La Planète Laboratoire présentera la cellule d'investigation Aliens in Green à l'occasion du Focus Eco-Queer des Rencontres Bandits-Mages organisé à Bourges le 14 novembre 2015 au Théâtre Jacques Coeur. Ici le programme de l'ensemble des Rencontres.

L'après-midi de conférences du 14 novembre est conçu par Émilie Notéris.

Ci-dessous le texte de présentation de la journée :

Du 30 novembre au 11 décembre prochain se tiendra la COP-21, « Paris Climat 2015 », Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. C’est dans cette perspective que s’inscrit le festival Eco-Queer de Bourges.

La programmation propose un ensemble d’interventions placées sous le signe des changements écologiques, théoriques, créatifs et narratifs.

Dans une nouvelle intitulée D’un vol au-dessus de Londres, écrite en 1950, Virginia Woolf décrivait de manière sensible un vol en avion surplombant la ville de Londres et la façon dont cette mise à distance de la Terre vient conséquemment modifier son appréhension du Monde, comme les premières images de notre planète vue de l’espace, en 1972, ont bouleversé notre vision, éveillé le sentiment d’une responsabilité globale. Une aventure racontée avec précision et émotion qui vient finalement s’évanouir aussitôt après l’atterrissage : « À vrai dire, le vol n’avait pas eu lieu. » Il n’est pas possible aujourd’hui de faire comme si le vol n’avait pas eu lieu, comme si nous ne savions pas la responsabilité qui pèse sur nous et la mise à distance des intérêts uniquement matériels et économiques qu’elle impose.

Nous proposons donc un décollage narratif et théorique pour qu’on ne puisse pas se plaindre ensuite que le vol n’a pas eu lieu.

La modification opérée par l’usage du terme d’anthropocène comme époque géologique, fruit du marquage significatif de l’homme opéré sur la Terre —même si le terme n’a pas encore été validé par le comité scientifique de l’UISG qui se réunira au Cap en 2016— appelle à une requalification et à une critique théorique et sensible de l’écologie.

Si le féminisme a apporté beaucoup à l’écologie par le biais des écrits écoféministes (théoriques et science-fictionnels), un dépassement de la Terre-Mère est envisageable par le biais de la théorie Queer qui trace sa route en troublant les marqueurs du genre comme ceux de la Nature. Le recentrement sur « l’être », plutôt que sur « l’avoir », qu’initie la queerisation de l’écologie, autorise un questionnement sur la « nature humaine » et sur la prolifération de nouvelles natures humaines, sous forme de récits en ce qui nous concerne.

En tentant de s’éloigner des simples constats paranoïaques et des résignations comme effets d’un renoncement, nous nous plaçons ainsi délibérément dans l’espace de la création des récits, dans la production de narrations d’images et de gestes. Nous posons la question des processus de transformation, de mutation et de création des imaginaires qui peuvent composer un monde qui n’opère pas une séparation des êtres et des choses.

Avec Helen Hester et Katrina Burch, membres du collectif Laboria Cuboniks, auteures du Manifeste xénoféministe, donneront une conférence intitulée ‘(Re)producing Futures without Reproductive Futurity: Xenofeminist Ecologies’ ; Alice Carabédian proposera une immersion dans l’œuvre de Iain Banks dans une conférence intitulée : « ‘Destin Susceptible De Changement’. Une expérience des autres mondes à partir du Cycle de la Culture d’Iain M. Banks » et Planète Laboratoire.

La journée sera suivie de performances de Sarah Trouche, DocteurE Duchesne aka Poussy Draama, Paula Pin et Aniara Rodado.

Commentaires

Inicia sesión para dejar un comentario